Archive : Européens convertis : la question identitaire

Pour les européens convertis à l’Islam, la question identitaire se pose de façon récurrente. D’abord vis-à-vis de leurs contemporains qui s’interrogent sur le pourquoi de leur conversion. Le préjugé selon lequel l’Islam est uniquement la religion des Arabes est loin d’être vaincu sur le Vieux Continent et le converti passe toujours pour celui qui a troqué sa culture pour une autre, plus exotique. Le problème vient du fait que l’Islam est arrivé assez récemment en Europe Occidentale, contrairement à certaines régions d’Asie, d’Afrique ou même d’Europe (je pense notamment aux Balkans), où l’Islam s’est enraciné depuis des siècles.

L’identité du musulman est double. Il y a d’abord l’identité universelle, commune à tous les musulmans qui reprend la foi en Dieu, en son Prophète et en ses enseignements ; ainsi que la pratique de la religion qui est la même pour tous. Ensuite il y l’identité culturelle, différente pour chaque Peuple, qui reprend notamment la langue, le folklore, l’ascendance, le territoire, etc. Chaque musulman est censé faire la part des choses entre Islam et culture. Nous savons tous que dans les faits ce n’est pas toujours le cas et que la culture d’origine a tendance à prendre le pas sur l’Islam, mais l’objectif de ce texte n’est pas de parler de cette question.

L’Islam est principalement arrivé en Europe par l’intermédiaire des grandes vagues d’immigration venue d’Afrique du Nord. Le problème qui s’est alors posé pour les convertis, c’est qu’ils ont adopté des pratiques culturelles extérieures à l’Islam, en prenant les Maghrébins comme modèle autant sur le plan religieux que culturel. C’est cette absence de distinction entre religion et culture qui a provoqué une perte identitaire du côté des Européens convertis. L’Islam en principe ne nie pas une culture. Il ne fait que la purifier de ses éléments non conformes à la volonté divine. Les convertis auraient dû garder la partie de leur culture compatible avec l’Islam.

Pour conclure, il est important de noter que cette critique concerne uniquement les Européens. En effet, ce sont eux qui ont renié leurs racines culturelles et en ont adopté d’autres. Ce ne sont en aucun cas les Maghrébins qui les ont poussés à agir de la sorte. Et de ce fait, ce ne sont pas les Maghrébins mais bien les Européens qui sont à blâmer !

Muslim559

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :